Épisode 9 – La Polarisation Cooper-Hofstadter

0
4
views
Épisode 9 - La Polarisation Cooper-Hofstadter

Épisode 9 : synopsis

Leonard, Sheldon, Howard et Raj réussissent à mettre au point un système de commande d’appareils à très longue distance. Ainsi, des personnes du monde entier peuvent décider d’allumer ou d’éteindre les lampes de l’appartement. Cette découverte n’intéresse cependant pas Penny. En rangeant le dispositif, Leonard trouve une lettre jetée à la poubelle. Il s’agit d’une invitation de l’Institut de Physique Expérimentale, afin que Leonard et Sheldon présentent leur travaux sur les super solides durant un colloque sur le condensat de Bose-Einstein. Leonard découvre que c’est Sheldon qui l’a jetée à la poubelle, car il ne souhaite pas participer à ce colloque. Leonard en revanche, compte s’y rendre. Une dispute éclate alors entre les deux colocataires au sujet des travaux qui reviennent aux deux scientifiques, et non seulement à Sheldon. Leonard finit par décider d’aller présenter leurs travaux tout seul.

Leonard demande de l’aide à Penny pour lui trouver une tenue correcte pour se présenter au colloque. Penny finit par lui trouver un costume de velours côtelé plutôt ringard, mais étant le moins ringard de tous ses vêtements. Elle tente de remettre d’accord les deux scientifiques. C’est ainsi qu’on la voit plus tard en train de discuter avec Sheldon dans l’escalier, en essayant de le persuader qu’il faut qu’il participe à ce colloque. Mais elle ne fait qu’empirer les choses.

Le grand soir est arrivé. Sheldon se refusant toujours à venir, Leonard se rend à la conférence en compagnie de Penny, Raj et Wolowitz. Une fois son discours terminé, Leonard demande si les spectateurs ont des questions. Sheldon, caché dans le public, intervient, et une dispute éclate à nouveau entre les deux scientifiques. Cette fois, ils en viennent aux mains tandis que Wolowitz filme la scène. Howard a publié la vidéo sur le site YouTube. L’épisode se termine lorsque deux geeks chinois, découvrent la vidéo, tandis que Wolowitz commande à distance l’allumage des lampes de leur chambre.